Comment fonctionne LongRange ?

LongRange est composé d’une partie serveur (LongRange Server) et d’une application qui s’exécute nativement sur le périphérique mobile (LongRange mobile app). Les utilisateurs téléchargent l’application sur leur périphérique mobile, se connectent au serveur, et sont alors prêts à utiliser les applications métiers.

Quand l’utilisateur d’un périphérique mobile invoque un écran dans l’application LongRange Mobile, l’action envoie une requête au LongRange Server, qui lui appelle les programmes RPG, COBOL ou CL associés.

Quand l’utilisateur d’un périphérique mobile invoque un écran dans l’application LongRange Mobile, l’action envoie une requête au LongRange Server, qui appelle le programme RPG, Cobol ou CL associé. Ces programmes peuvent à leur tour appeler d’autres programmes RPG, COBOL, Java, CL, des Services Web services et autres messages queues, etc… Le programme exécute ses traitements et envoie une commande d’affichage d’écran. Le LongRange Server envoie cet écran à l’application et celui-ci est affiché sur l’écran du périphérique mobile. L’application LongRange Mobile est plus rapide qu’une application mobile Web, spécialement lors de l’affichage d’écran et en réponse aux actions tactiles de l’utilisateur.

A quoi ressemble une application LongRange ?

Les Apps LongRange gèrent les données saisies et affichées par les programmes IBM i (System i, iSeries, AS/400) avec une interface utilisateur significativement enrichie sur téléphones et tablettes Apple ou Android aussi bien que sur tablettes et PCs Windows 10/8.1.

  • L’interface utilisateur est enrichie avec des touches et visuellement adaptée à l’utilisation de périphériques mobiles.
  • Les applications peuvent envoyer et recevoir des fichiers entre le périphérique mobile et le serveur.
  • Les programmes IBM i bénéficient des fonctionnalités des applications mobiles, incluant l’appareil photo et la géolocalisation.
Composants de l’écran applicatif de LongRange Mobile.
Composants de l’écran applicatif de LongRange Mobile.
Exemple d’application mobile native développée uniquement avec du RPG et LongRange.
Exemple d’application mobile native développée
uniquement avec du RPG et LongRange.

 

Un écran affiché par l’App LongRange peut contenir un panneau de navigation, des onglets, une barre de commandes ainsi qu’un espace où le développeur pluggera des vues de formulaire (écrans générés par les programmes IBM i), des vues Web (pages et sites web) et des vues de bibliothèque de documents.

  • Le panneau de navigation fournit au périphérique mobile des menus avec des options.
  • Les onglets offre une visualisation simultanée de vues de formulaire provenant de programmes différents et permettent à l’utilisateur de basculer aisément de vue de formulaire en vue de formulaire.
  • Les commandes sont des actions utilisateurs, par exemple « Sauvegarder » ou « Abandonner ».
  • Les vues de formulaire sont des écrans générés par les programmes RPG, COBOL ou CL, qui sont utilisés par l’application native LongRange.
  • Les vues Web sont des applications, des sites ou des pages HTML.
  • Les vues de bibliothèque de documents permettent d’accéder aussi bien aux fichiers localisés sur le périphérique mobile qu’aux fichiers postés sur le serveur distant.

Les programmeurs peuvent construire des applications métiers en utilisant uniquement un programme IBM i présenté au travers d’une vue de formulaire, ou en faisant appel à des applications « composites » combinant à la fois des vues de formulaire, des vues Web et des vues de bibliothèque de documents.

Les applications LongRange

Qu’est-ce qu’une application mobile native ?

LongRange est une application mobile native comprenant des composants pour la navigation, des onglets, des formulaires et des commandes. Il nécessite l’installation de LongRange Server sur l’IBMi.

Il fournit l’infrastructure de cette application. Les développeurs créent les programmes et les pluggent dans le schéma applicatif en utilisant LongRange Studio. Les applications métiers développées avec LongRange sont maintenues et étendues avec facilité. Le programmeur peut changer / ajouter un programme sans gêner l’application entière.

Schémas applicatifs

Un schéma applicatif définit la partie statique de l’application métier, entre autre les menus (éléments de menus, icônes et libellés), les vues de formulaire (onglets), les vues Web, les vues de bibliothèque de documents et les programmes à appeler quand l’utilisateur sélectionne une option du menu ou exécute une action.

Gestion des écrans

Les programme fournissent la présentation de l’écran et le contenu des données que LongRange mobile affichera sur le périphérique. La présentation des écrans change automatiquement d’orientation suivant le sens d’orientation du périphérique. La présentation passe d’un mode portrait à un mode paysage lorsque le périphérique mobile change lui aussi d’orientation. La présentation et son contenu s’ajustent automatiquement au format du périphérique en fonction de sa taille, que ce soit sur des Smartphones ou des tablettes. Les développeurs n’ont pas besoin de coder une vue selon la dimension de l’écran.

Vue de formulaire

Les formulaires contiennent habituellement les données et les libellés des zones. Les vues de formulaire sont des écrans générés par les programmes RPG, COBOL ou CL.

Vue Web

En utilisant les vues Web, les développeurs peuvent inclure des applications, des pages et des sites HTML comme parties d’une application composite.

Vue de bibliothèque de documents

Les vues de bibliothèque de documents affichent les documents et les fichiers dans les répertoires localisés sur le périphérique mobile ou sur le serveur. Par exemple, les utilisateurs peuvent prendre des photos et les stocker dans les dossiers. Ils peuvent aussi accepter des documents provenant d’autres applications sur le périphérique mobile et ensuite les sauvegarder dans des dossiers sur ce même périphérique ou sur le serveur.

Applications exemple et modèles

LongRange est fourni avec un grand nombre d’applications exemples et de modèles de programme. Les exemples vont du type simple « Hello World » jusqu’à des applications métiers complètes et totalement fonctionnelles. Lorsque vous exécutez une application exemple, vous voyez non seulement les écrans et les actions utilisateurs, mais vous avez aussi accès au code et à la description des données.

LongRange Studio

Vous utiliserez LongRange Studio pour définir les parties statiques de votre application, telles que les menus, les options - leurs libellés et leurs icônes, quel programme doit-être évoqué lorsque l’option est sélectionnée, etc. …

Les schémas applicatifs peuvent inclure :

  • Navigation – structure de menu hiérarchique et des éléments de menu avec icône.
  • Vues de formulaire – formulaires classiques affichant des contrôles visuels comme les libellés et les « text box » qui présentent des données aux utilisateurs.
  • Vues Web – pages HTML, CSS et JavaScript.
  • Vues de bibliothèque de documents – explorateur de fichiers et de dossiers affichant les listes de dossiers contenant des documents, présentations, images, photos, vidéos associés à l’application courante.
  • Commandes – actions offertes aux utilisateurs – comme par exemple « Sauvegarder ou Abandonner ».

Les outils du programmeur

Les programmeurs peuvent utiliser les outils de développement existants sur IBM i en conjonction avec LongRange Studio, et ce, pour créer des applications métiers mobiles exécutables sur périphériques mobiles.

Utilisez vos langages de programmation RPG or CL pour concevoir des applications métiers qui seront utilisées avec LongRange. Vos programmes peuvent aussi appeler d’autres programmes sur le serveur IBM i, en utilisant les data queues, en interagissant avec la base de données, etc. … Du point de vue du développeur, les programmes sont exactement semblables à tout programme IBM i.

Utilisez vos langages de programmation RPG, COBOL ou CL pour concevoir des applications métiers qui seront utilisées avec LongRange.

Les développeurs familiers de PDM (Programming Development Manager) et SEU (Source Entry Utility) auront besoin d’une station de développement LongRange Studio et des outils PDM et SEU..

Utilisez PDM (Programming Development Manager), SEU (Source Entry Utility) et LongRange Studio.

Les développeurs familiers d’IBM Rational Developer for Power Systems auront besoin d’une station de développement LongRange Studio et des outils IBM Rational.

Utilisez RDi (IBM Rational Developer for Power Systems) et LongRange Studio.

Les développeurs devront utiliser un iPhone/iPad, un terminal Android ou Windows pour tester leurs programmes.

Les programmes peuvent accéder aux fonctionnalités embarquées des périphériques mobiles

LongRange étend les capacités des programmes IBM i au-delà des informations affichables sur un écran. Avec l’accès aux fonctionnalités embarquées des périphériques mobiles, incluant l’appareil photo, les services de géolocalisation, les fichiers stockés sur le périphérique mobile. Les programmes IBM i peuvent capturer, gérer et afficher non seulement des écrans, mais aussi des photos, des documents, des cartes et des informations de géolocalisation.

Par exemple, un besoin important pour une société d’assurance est la faculté à disposer des photos des dommages occasionnés sur les véhicules. Un expert équipé d’un Smartphone peut prendre des photos et utiliser une application pour les sauvegarder dans la base de données sur le serveur IBM i, ou les sauvegarder dans un dossier dans le système de fichier de ce même serveur.

En utilisant LongRange, les programmes IBM i peuvent aussi envoyer des fichiers aux périphériques mobiles, ce depuis le serveur.

Prototypage et développement agile

Utilisez LongRange Studio pour créer rapidement des prototypes d’application métier que vous présenterez aux utilisateurs. Construire un prototype vous aidera à définir les programmes dont vous avez besoin, estimer la taille de votre projet, et aussi identifier les fonctionnalités manquantes au moment de la conception.

Débogage

Les programmeurs peuvent utiliser leurs outils de débogage existants. Donc, trouver et déboguer les erreurs dans un programme conçu avec LongRange n’est pas différent que trouver et déboguer dans tout autre programme IBM i.

Pour aider les développeurs à trouver les erreurs, LongRange offre deux niveaux de traces, un au niveau application, un autre au niveau système. Ils peuvent utiliser les traces durant les phases de test ou de débogage afin d’analyser le comportement de programmes individuels. Les traces au niveau système sont plus détaillées et par conséquent génèrent des logs plus volumineuses.

Déploiement

Déployer des applications mobiles LongRange est aussi simple que de télécharger les applications depuis une App Store ou de configurer les communications d’un serveur IBM i.

Mettre à jour une application mobile LongRange n’est pas différent de l’amélioration ou la maintenance d’un programme IBM i. Une fois que vous avez déployé vos mises à jour sur le serveur de production, elles sont immédiatement disponibles pour vos utilisateurs de LongRange Mobile, sans avoir à télécharger ou mettre à jour quoi que ce soit sur le périphérique mobile.

Les programmeurs développent un programme à la fois, pluggant chaque programme finalisé dans le prototype le transformant progressivement en application réelle et fonctionnelle. Cette méthode de développement est agile et évolutive. Les utilisateurs n’attendent pas des mois entiers, voire des années, pour travailler avec l’application finalisée. A la place, ils peuvent voir une application grandir et s’adapter rapidement à leurs besoins.

Sécurité

La sécurité fait partie intégrante de la solution. Elle a été conçue pour protéger les données et les applications métier tout en les mettant à disposition des utilisateurs distants équipés de périphériques mobiles. LongRange supporte un grand nombre d’implémentations physiques, incluant le reverse proxy, chacune vous offrant un niveau de sécurité différent - fonction de l’extensibilité et des performances, sans aucun compromis sur la sécurité, et incluant les fonctionnalités suivantes :

  • Support de la sécurité IBM i et de ses mécanismes d’authentification – jusqu’au support du plus haut niveau de sécurité (niveau 50).
  • L’identité et le mot de passe de l’utilisateur sont cryptés avant la transmission et ne peuvent pas être mis en cache dans le navigateur.
  • Restriction possible de connexion à des adresses IP spécifiques.
  • Restriction possible de connexion à des noms de « device » spécifiques.

LongRange Server supporte les protocoles SSL (Secure Sockets Layer) et TLS (Transport Layer Security) qui vous permettent d’utiliser les technologies d’authentification sécurisées, d’encryptage, de non-répudiation et de VPN. SSL et VPN vous permettent d’être à l’abri des « oreilles indiscrètes » qui tenteraient d’écouter et d’intercepter les flux de communication entre le serveur et les clients.

Les flux de communication entre le serveur et le périphérique mobile sont compressés, ce qui offre deux bénéfices majeurs. Premièrement, le trafic est plus compliqué à capter par les analyseurs de protocoles (« sniffers »). Deuxièmement, grâce à l’utilisation des technologies SSL et VPN, la quantité de données transférées entre le serveur et le client mobile est réduite avant que l’encryptage ou le décryptage n’ait lieu. Compresser ces données transférées permet une économie non négligeable de bande passante et de cycles CPU.

Les applications s’exécutent sur le serveur et aucune logique métier ne s’exécute sur le client mobile. Par conséquent, les applications et les bases de données ne sont pas « exposées » sur l’Internet ou sur les réseaux internes.

Fonctionnalités

  • LongRange native mobile app
  • LongRange Server
  • LongRange Studio
  • Construction d’applications mobiles natives
  • Utilisation des langages de programmation RPG, COBOL et/ou du CL (qui vous sont familiers) pour développer des applications métiers
  • Génère automatiquement les écrans de l’application mobile
  • Les programmes IBM i peuvent utiliser les fonctionnalités des périphériques mobiles, y compris l’appareil photo, la géolocalisation…
  • Les applications peuvent envoyer et recevoir des fichiers entre le périphérique mobile et le serveur
  • De nombreux modèles d’application et exemples de code
  • Support du multilingue et du DBCS
  • Utilisation de l’infrastructure IBM i existante
  • Utilisation de la robustesse de la sécurité IBM i
  • Cryptage TLS/SSL

Prérequis

LongRange nécessite une version d’OS IBM i V5R4 ou supérieure.

Les vues de bibliothèque de documents nécessitent l’installation de LongReach.

LongReach nécessite une version d’OS IBM i V5R4 ou supérieure.

LongRange Studio nécessite Windows 7, Windows 8 ou Windows 8.1 et le .NET Framework 3.5 ou supérieur.

© 2017 LANSA. Tous droits réservés.